Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Maxime CERVULLE

Maxime Cervulle

 



  • • Maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’Université Paris 8
    • Co-animateur de l’axe 3 du CEMTI “Communication, rapports sociaux et résistances”
    • Membre du Conseil de l’UFR Culture et communication
    • Membre du Conseil de Laboratoire du CEMTI
    • Responsable du parcours de Master Médias internationaux : enjeux et pratiques (mention Culture et communication)
    • Membre du Conseil scientifique du GIS Institut du Genre
    Directeur de publication de la revue POLI – Politique de l’image
    • Membre des comités de lecture des revues Cahiers du genre et CSS – Comment s’en sortir ?

     

    Ses recherches portent sur les dimensions culturelles des rapports sociaux de race et de genre, qu’il saisit, selon une perspective inspirée des Cultural Studies, dans les représentations médiatiques, dans l’activité interprétative et les pratiques des publics, ou dans la configuration de l’espace public.

     

    THEMES DE RECHERCHE

    • Cultural Studies
    • Sociologie des médias, des publics et de l’espace public
    • Racisme, médias et politique de diversité
    • Genre et communication
    • Théories féministes, queer et intersectionnalité

     

    COLLABORATIONS ET PROJETS EN COURS OU PASSÉS :

    • Co-directeur (avec Christophe Magis) du programme de recherche “Francfort-Birmingham : fragments d’un dialogue entre écoles critiques”, soutenu par le Labex Arts-H2H et la MSH Paris-Nord (2015-2016) ;
    • Co-directeur (avec Nelly Quemener et Florian Vörös) du projet “Vers une nouvelle sociologie des publics”, soutenu par la MSH Paris-Nord (2011-2013) ;

  • PUBLICATIONS

     

    OUVRAGES :

    • Cervulle (Maxime) et Quemener (Nelly), Cultural Studies : théories et méthodes, Paris, collection 128, Armand Colin, 2015.

    • Cervulle (Maxime), Dans le blanc des yeux. Diversité, racisme et médias, Paris, Éditions Amsterdam, 2013.

    • Cervulle (Maxime) et Rees-Roberts (Nick), Homo exoticus. Race, classe et critique queer, préface de Richard Dyer, Paris, collection Médiacultures, Armand Colin et Ina, 2010. Traduction en turc : Homo exoticus. Irk, Sinif ve Queer Elestiri, trad. de Su Polat, Ankara, Ekslibris, 2015.

     

    DIRECTIONS D’OUVRAGES ET DE NUMÉROS DE REVUE :

    • Cervulle (Maxime) et Clair (Isabelle) dir., Matérialismes féministes, n° 4 de la revue Comment s’en sortir ?, 2017. [https://commentsensortir.org/]

    • Cervulle (Maxime), Quemener (Nelly), Vörös (Florian) dir., Matérialismes, culture et communication, Tome 2, Cultural Studies, théories féministes et décoloniales, collection MatérialismeS, Paris, Presses des Mines, 2016.

    • Cervulle (Maxime), Farges (Patrick), François (Anne Isabelle) dir., Marges du masculin : exotisation, déplacements, recentrements, collection Identités, genre, sexualités, Paris, L’Harmattan, 2015.

    • Cervulle (Maxime), Freitas (Franck), dir., Techno-racismes, n° 10 de la revue POLI – Politique de l’image, 2015.

    • Hall (Stuart), Identités et cultures 2. Politiques des différences, édition établie et présentée par Cervulle (Maxime), trad. de Aurélien Blanchard et Florian Vörös, Paris, Éditions Amsterdam, 2013.

    • Cervulle (Maxime), Kergoat (Danièle), Testenoire (Armelle) dir., Subjectivités et rapports sociaux, n° 53 de la revue Cahiers du genre, 2012.

    • Hall (Stuart), Identités et cultures. Politiques des Cultural Studies, édition établie et présentée par Cervulle (Maxime), trad. de Christophe Jaquet, Paris, Éditions Amsterdam, 2007. Seconde édition (revue et augmentée), 2008. Troisième édition (nouvelle préface), 2017.

     

    ARTICLES :

    • Cervulle (Maxime), « Exposer le racisme. Exhibit B et le public oppositionnel », Études de communication, n° 48, 2017, p. 37-54.

    • Cervulle (Maxime) et Clair (Isabelle), « Lire entre les lignes : le féminisme matérialiste face au féminisme poststructuraliste », Comment s’en sortir ?, n° 4, 2017, p. 1-22. [https://commentsensortir.org/]

    • Möser (Cornelia), Vuattoux (Arthur), Cervulle (Maxime), Guenot (Marion) et Rouge (Rémi) « Décloisonner et ‘faire passer’ des savoirs. Entretien collectif avec Cornelia Möser, Arthur Vuattoux et Maxime Cervulle », Revue d’Anthropologie des connaissances, vol. 11, n° 3, 2017, p. 479-502.

    • Cervulle (Maxime), « Matière à penser. Controverses féministes autour du matérialisme », Cahiers du genre, n° hors-série Analyse critique et féminismes matérialistes, sous la dir. de Annie-Bidet-Mordrel, Elsa Galerand et Danièle Kergoat, 2016, p. 29-52.

    • Beugnet (Martine),Cervulle (Maxime), Coulomb-Gully (Marlène), Sellier (Geneviève), Lefebvre (Martin) et Jullier (Laurent), « Une discussion à propos des Gender Studies », Mise au Point, n° 8, 2016, en ligne [https://map.revues.org/2123]

    • Cervulle (Maxime), Quemener (Nelly) et Buxton (David), « Les Cultural Studies : entretien avec Maxime Cervulle et Nelly Quemener », Web-revue des industries culturelles et numériques, 2016, en ligne [http://industrie-culturelle.fr/industrie-culturelle/cultural-studies-entretien-maxime-cervulle-nelly-quemener/]

    • Cervulle (Maxime), « What is to be Done (at the University) ? Stuart Hall, Critique, and the Institution », Small Axe : A Caribbean Platform of Criticism, vol. 19, n° 1, 2015, p. 100-108.

    • Cervulle (Maxime), « La sexualisation normative de l’espace public », Hermès, n° 69, 2014, p. 148-153.

    • Cervulle (Maxime), « Stuart Hall (1932-2014) et Richard Hoggart (1918-2014). Du “moment Birmingham” à l’internationalisation des Cultural Studies », Hermès, n° 69, 2014, p. 211-213.

    • Cervulle (Maxime), « The Uses of Universalism. “Diversity Statistics” and the Race Issue in Contemporary France », European Journal of Cultural Studies, vol. 17, n° 2, 2014, p. 118-133.

    • Cervulle (Maxime) et Pailler (Fred), « #mariagepourtous. Twitter et la politique affective des hashtags », Revue française des sciences de l’information et de la communication, n° 4, 2014, en ligne [http://rfsic.revues.org/717].

    • Julliard (Virginie) et Cervulle (Maxime), « ”Différences des sexes” et controverses médiatiques : du débat sur la parité au “mariage pour tous” (1998-2013) », Le Temps des médias, n° 21, 2013, p. 161-175.

    • Cervulle (Maxime), « Les controverses autour du “mariage pour tous” dans la presse nationale quotidienne : du différentialisme ethno-sexuel comme registre d’opposition », L’Homme et la société, n° 189-190, 2013, p. 207-222.

    • Cervulle (Maxime), « L’expérience spectatorielle comme technique de soi racialisante », Recherches en communication, n° 36, 2013, p. 101-118.

    • Cervulle (Maxime), « La conscience dominante. Subjectivation et rapports sociaux de race », Cahiers du genre, n° 53, 2012, p. 37-54.

    • Cervulle (Maxime) et Testenoire (Armelle), « Du sujet collectif au sujet individuel, et retour », Cahiers du genre, n° 53, 2012, p. 5-17.

    • Cervulle (Maxime), « Les monstres aussi vont au cinéma. Films d’horreur et contre-publics queer », Cinémaction, n° 143, 2012, p. 130-135.

    • Cervulle (Maxime), « Quentin Tarantino et le (post)féminisme. Politiques du genre dans Boulevard de la mort », Nouvelles Questions Féministes, vol. 28, n° 1, 2009, p. 35-49.

    • Cervulle (Maxime) et Jenkins (Henry), « Comprendre la culture web 2.0 : entretien avec Henry Jenkins », POLI – Politique de l’image, n° 1, 2009, p. 107-133.

    • Cervulle (Maxime) et Rees-Roberts (Nick), « Queering the Orientalist Porn Package : Arab Men in French Gay Pornography », New Cinemas : Journal of Contemporary Film, vol. 6, n° 3, 2008, p. 197-208.

    • Cervulle (Maxime), « French Homonormativity and the Commodification of the Arab Body », Radical History Review, n° 100, 2008, p. 170-179.

    • Cervulle (Maxime) et Dell’Omodarme (Marco), « Épistémologies-caméléons : vers une critique post-straight », Contemporary French and Francophone Studies, vol. 12, n° 1, 2008, p. 41-49.

    • Cervulle (Maxime), « De l’articulation entre classe, race, genre et sexualité dans la pornographie “ethnique” », MEI : Médiation et Information, n° 24-25, 2006, p. 221-228.

     

    CHAPITRES D’OUVRAGES :

    • Cervulle (Maxime), « Le Centre for Contemporary Cultural Studies de Birmingham : une pratique critique collective entre crises et contradictions », in Bouyahia (Malek), Freitas (Franck) et Ramdani (Karima) dir., Stuart Hall : encoder le réel, décoder le culturel, Paris, La Dispute, 2018, à paraître.

    • Cervulle (Maxime), « Stuart Hall, une pensée de l’articulation », nouvelle préface du livre de Hall (Stuart), Identités et cultures. Politiques des Cultural Studies, Paris, Éditions Amsterdam, 2017 (troisième édition), p. 10-46.

    • Cervulle (Maxime), « Looking into the light. Whiteness, racism and regimes of representation », préface du livre de Dyer (Richard), White : Twentieth Anniversary Edition, Londres et New York, Routledge, 2017, p. xiii-xxxii.

    • Cervulle (Maxime), Möser (Cornelia) et Ramdani (Karima),  « Le genre en contexte postcolonial. Traduction et réception françaises », in Castaing (Anne) et Gaden (Élodie), dir., Écrire et penser le genre en contextes postcoloniaux, Bruxelles, Peter Lang, 2017 (troisième édition), p. 301-310.

    • Cervulle (Maxime), « Genre et communication : des approches critiques en tension », in Aubin (France) et Rueff (Julien) dir., Perspectives critiques en communication : contextes, théories et recherches empiriques, Québec,Presses de l’Université du Québec, 2016, p. 305-320.

    • Cervulle (Maxime) et Quemener (Nelly), « Queer », in Rennes (Juliette) dir., Encyclopédie critique du genre, Paris, La Découverte, 2016, p. 529-538.

    •Cervulle (Maxime), Quemener (Nelly), Vörös (Florian),« Polyphonie critique », in Cervulle (Maxime), Quemener (Nelly), Vörös (Florian) dir., Matérialismes, culture et communication, Tome 2, Cultural Studies, théories féministes et décoloniales, collection MatérialismeS, Paris, Presses des Mines, 2016, p. 9-34.

    • Cervulle (Maxime), « Les représentations médiatiques au prisme de la ”politique de diversité”. Interdisciplinarité et théorie de l’articulation », in Carbou (Guillaume), Christophe (Thibault), Negrel (Nathalie) et Di Filippo (Laurent) dir., Actualité de la question interdisciplinaire en sciences de l’information et de la communication. Expériences de recherche situées, Nancy, PUN – Éditions universitaires de Lorraine, coll. “Questions de communication”, 2016, p. 199-211.

    • Cervulle (Maxime) et Pailler (Fred), « De la politique des identités à la politique des affects : communautés et controverses en ligne », in Caillé (Patricia) dir., Communautés en ligne et constructions identitaires. Actes de la journée d’étude Thémat’IC 2014, Strasbourg, Publications de l’IUT Robert Schuman, 2015.

    • Cervulle (Maxime), Farges (Patrick) et François (Anne Isabelle), « (Re)voir les masculinités », in Cervulle (Maxime), Farges (Patrick), François (Anne Isabelle) dir., Marges du masculin : exotisation, déplacements, recentrements, collection Identités, genre, sexualités, Paris, L’Harmattan, 2015, p. 5-27.

    • Cervulle (Maxime), « Masculinité hégémonique et hégémonie masculine : la construction audiovisuelle des rapports de genre », in Cervulle (Maxime), Farges (Patrick), François (Anne Isabelle) dir., Marges du masculin : exotisation, déplacements, recentrements, collection Identités, genre, sexualités, Paris, L’Harmattan, 2015, p. 29-49.

    • Cervulle (Maxime) et Quemener (Nelly), « Genre, race et médias : divergences et convergences méthodologiques dans les sciences de l’information et de la communication », in Bourdeloie (Hélène) et Douyère (David) dir., Méthodes de recherches sur l’information et la communication. Regards croisés, collection MediaCritic, Paris, Mare & Martin, 2014, p. 79-98.

    • Cervulle (Maxime), « Archives affectives, genre et délibération critique. La réception d’Irréversible par la presse française », in Pisano (Giusy) dir., L’archive-forme. Création, mémoire, histoire, collection Champs visuels, Paris, L’Harmattan, 2014, p. 139-151.

    • Cervulle (Maxime) et Quemener (Nelly), « Du récit transmédiatique à l’esthétique post-média », in Bole (Nicolas) et Mal (Cédric) dir., Le webdoc existe-t-il ?, Paris, Le Blog Documentaire, 2014, p. 567-578.

    • Cervulle (Maxime), « Blanchité », in Pfefferkorn (Roland) et Bihr (Alain) dir., Dictionnaire des inégalités, Paris, Armand Colin, 2014, p. 46-47.

    • Cervulle (Maxime), « L’écran blanc. Les publics et la question de la diversité », in Laurent (Sylvie) et Leclère (Thierry) dir., De quelle couleur sont les Blancs ? Des “petits” Blancs des colonies au “racisme anti-Blanc”, Paris, La Découverte, 2013, p. 178-185.

    • Cervulle (Maxime), « La politique de diversité dans les secteurs audiovisuel et cinématographique. Quels publics pour quelle action publique ? », in Ghouati (Ahmed) et Agbessi (Éric) dir., Diversité et innovation en milieux socioprofessionnels, Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise-Pascal, 2013, p. 67-77.

    • Cervulle (Maxime), « Racisme et activité interprétative. Du débat public sur la “diversité” dans les médias à l’étude sémio-pragmatique de sa réception », in Le Moënne (Christian), Vacher (Béatrice) et Kiyindou (Alain) dir., Communication et débat public. Les réseaux numériques au service de la démocratie ?, collection Communication & civilisation, Paris, L’Harmattan, 2013, p. 121-128.

    • Cervulle (Maxime), « La politique des différences », préface du livre de Hall (Stuart), Identités et cultures 2. Politiques des différences, Paris, Éditions Amsterdam, 2013, p. 9-18.

    • Cervulle (Maxime), Alessandrin (Arnaud) et Raibaud (Yves), « Territorialiser l’homonationalisme. Entretien avec Maxime Cervulle », in Alessandrin (Arnaud) et Raibaud (Yves) dir., Géographie des homophobies, collection Recherches Paris, Armand Colin, 2013, p. 105-118.

    • Cervulle (Maxime), « “Heureux celui qui croit sans avoir vu”. À propos de la réception de la pièce de Romeo Castellucci, Sur le concept du visage du fils de Dieu »,in Enwezor (Okwui) dir., Intense proximité. Une anthologie du proche et du lointain, Paris, ArtLys et CNAP, 2012, p. 386-395.

    • Cervulle (Maxime), « L’identité blanche et sa critique. Les Critical White Studies en débat », in Quijoux (Maxime), Lanna (Flaviene), Matta (Raul), Rebotier (Julien) et Séchelles (Gildas de) dir., Cultures et inégalités. Enquêtes sur les dimensions culturelles des rapports sociaux, collection Logiques sociales, Paris, L’Harmattan, 2011, p. 27-44.

    • Cervulle (Maxime), « La couleur des épistémologies. Race, politique des savoirs et Critical White Studies »,in Andrieu (Bernard) dir., Le corps du chercheur : une méthodologie immersive, collection Épistémologie du corps, Nancy, Presses universitaires de Nancy, 2011, p. 163-176.

    • Cervulle (Maxime), « Visage blanc sur fond blanc », in Penser à gauche : figures de la pensée critique aujourd’hui, Paris, Éditions Amsterdam, 2011, p. 426-434.

    • Cervulle (Maxime), « Le sexe de la “racaille” : pornographie ethnique et volonté de sa/voir», in Grandena (Florian) et Johnson (Cristina) dir., New Queer Images. Representations of Homosexualities in Contemporary Francophone Visual Cultures, collection Modern French Identities, Oxford, Peter Lang, 2011, p. 11-29.

    • Cervulle (Maxime), « Politique de l’image : les Cultural Studies et la question de la représentation. Réflexion sur la blanchité »,in Cultural Studies. Genèse, objets, traductions, Paris, Éditions de la Bibliothèque publique d’information du Centre Pompidou, 2009, p. 46-49.

    • Cervulle (Maxime), « Erotic/Exotic. Race and Class in French Gay “Ethnic” Pornography », in Stüttgen (Tim) dir., Post Porn Politics. Queer Feminist Perspectives on the Politics of Porn Performance and Sex Work as Culture Production, Berlin, b_books, 2009, p. 180-193.

    • Cervulle (Maxime), « Die Kings des Geschlechts und der Vorstadt. Frankoarabische Männlichkeitsperformanzen in Frankreich », trad. de Volker Woltersdorff, in Bauer (Robin), Hoenes (Josch) et Woltersdorff (Volker) dir., Unbeschreiblich Männlich. Heteronormativitäts, Kritische, Perspektiven, Hambourg, Männerschwarm verlag, 2007 p. 230-244.

    • Cervulle (Maxime), « Identités et cultures », préface du livre de Hall (Stuart), Identités et cultures. Politiques des Cultural Studies, Paris, Éditions Amsterdam, 2007, p. 9-14.

    TRADUCTIONS :

    • Mercer (Kobena), « Lire le fétichisme racial. Les photographies de Robert Mapplethorpe », trad. de Maxime Cervulle, in Vörös (Florian) dir., Cultures pornographiques. Anthologie des Porn Studies, Paris, Éditions Amsterdam, 2015, p. 111-159.

    • Connell (Raewyn), « L’organisation sociale de la masculinité », trad. de Maxime Cervulle, in Masculinités. Enjeux sociaux de l’hégémonie, édition établie et présentée par Hagège (Meoïn) et Vuattoux (Arthur), Paris, Éditions Amsterdam, 2014, p. 59-87.

    • Puar (Jasbir K.), « Homonationalisme et biopolitique », trad. de Maxime Cervulle, Cahiers du genre, n°54, 2013, p. 151-185.

    • Oren (Tasha), « Jouer au chef. Grandeur et décadence des émissions culinaires à la télévision », trad. de Maxime Cervulle, Marion Coville, Catherine Derieux et Nelly Quemener, POLI – Politique de l’image, n°7, 2013, p. 14-21.

    • Puar (Jasbir K.), Homonationalisme. Politiques queer après le 11 septembre, trad. de Maxime Cervulle et Judy Minx, Paris, Éditions Amsterdam, 2012.

    • Taussig (Michael), « L’instrument de l’observation ethnographique », trad. de Maxime Cervulle, in Enwezor (Okwui) dir., Intense proximité. Une anthologie du proche et du lointain, Paris, ArtLys et CNAP, 2012, p. 434-440.

    • Terkel (Studs), Race. Histoires orales d’une obsession américaine, trad. de Maxime Cervulle, Myriam Dennehy, et Christophe Jaquet, Paris, Éditions Amsterdam, 2010.

    • Jenkins (Henry), « Le game design : une architecture narrative », trad. de Maxime Cervulle, Site de l’exposition Arcade ! Jeux vidéo ou pop art ?, Théâtre de l’Arcade, scène nationale d’Evry et de l’Essonne, 2010, en ligne [http://arcade-expo.fr/?page_id=206].

    • Halberstam (Judith Jack),« Anthropomorphisme créatif : la sociabilité animale au-delà du binarisme homo/hétéro », trad. de Maxime Cervulle et Julien Mustin, POLI – Politique de l’image, n°3, 2010, p. 43-67.

    • Caldwell (Anne) et Chambers (Samuel A.), « Les publics du terrorisme : 24 heures chrono, saison 7 », trad. de Maxime Cervulle et Julien Mustin, POLI – Politique de l’image, n°2, 2010, p. 83-89.

    • Sedgwick (Eve Kosofsky), Épistémologie du placard, trad. de Maxime Cervulle, Paris, Éditions Amsterdam, 2008.

    • Butler (Judith), Défaire le genre, trad. de Maxime Cervulle, Paris, Éditions Amsterdam, 2006. Seconde édition revue et augmentée, 2012. Troisième édition à paraître en 2016.

    • Lauretis (Teresa de), « Théoriser, dit-elle », trad. de Maxime Cervulle, in Angeloff (Tania), Lallement (Michel), Laufer (Jacqueline), Lépinard (Eleonore) et Molinier (Pascale) dir., Épistémologies du genre : regards d’hier, points de vue d’aujourd’hui, Paris, CNAM/CNRS et GDRE-MAGE, Document de travail n°8, 2005, p. 129-143.

     

     

  • RESSOURCES DISPONIBLES SUR LE SITE

    Enregistrements