Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Alix BÉNISTANT

Photo d'Alix

Alix BÉNISTANT

 

  • Docteur en Sciences de l’information et de la communication, thèse soutenue le 16 novembre 2016 (sous la direction de Tristan Mattelart), Université Paris 8.

Ses recherches portent sur l’industrie musicale qui s’est implantée à Miami dans les années 1980 pour gérer les productions et marchés dits « latinos ». Dans une perspective socioéconomique et économie politique critique de la communication, elles ont pour objectif de décrypter les mécanismes à l’œuvre dans la création de nouvelles formes musicales au sein d’environnements politiques et économiques spécifiques, la réappropriation et l’intégration de ces nouvelles esthétiques dans le circuit des industries culturelles, et leur exploitation transmédiatique à des échelles multiples.

 

THÈMES DE RECHERCHE

  • Industries culturelles et créatives ;
  • Socioéconomie des médias ;
  • Musique et économie politique de la communication ;
  • Mondialisation culturelle et villes globales ;
  • Latino studies

 

PUBLICATIONS

ARTICLES

  • Bénistant (Alix), 2018, « La transnationalisation de l’industrie musicale de Miami : de l’émergence d’une scène locale à la circulation globale de contenus “latinos” », Communication, vol. 35/1, à paraître.
  • Bénistant (Alix), 2017, « “Mi disquera no es Sony, mi disquera es la gente”. Processus hégémoniques et contre-hégémoniques dans l’industrie musicale latino de Miami », Les Enjeux de l’information et de la communication, n°18/1, p. 21-36, http://lesenjeux.univ-grenoble-alpes.fr/2017/02-Benistant/
  • Bénistant (Alix), 2017, « Industrie musicale et (en)jeux d’échelles : les passages du local au global dans la “latin music” produite à Miami », Revista Pós Ciências Sociais, Universidad Federal do Maranhão, Edufma, vol. 14, n°28, p. 151-166, http://www.periodicoseletronicos.ufma.br/index.php/rpcsoc/article/view/7298

 

COLLABORATIONS ET PROJETS EN COURS

  • Collaborateur du projet Collab, dirigé par Vincent Rouzé et soutenu par l’ANR (2015-2018), notamment en tant que chargé de recherche CREM, Université de Lorraine (de nov. 2015 à oct. 2016).